La transformation des armées



La transformation des armées

Enquête sur les relations civilo-militaires en France



:: Résumé    :: Sommaire    :: Critiques    :: Détails


https://www.ethnographiques.org/2018/Teboul
1 janv. 2018
 

« Destinée à favoriser l'intégration des forces armées auprès des acteurs civils et des populations locales dans une zone d'intervention extérieure, la coopération civilo-militaire émerge en France à partir du début des années 1990 et prend progressivement une place de plus en plus prégnante dans les missions confiées aux armées. Pour saisir ce processus, ses origines et ses effets, Grégory Daho a conduit un important travail d’enquête, dont il restitue finement les contours et analyse les conditions de possibilité. Alors que l’accès au terrain militaire pose souvent un problème aux chercheurs civils, l’auteur raconte n’avoir pas rencontré de difficultés à pénétrer ce monde, son double rattachement institutionnel – auprès de la direction générale de l’Armement (DGA) et de l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (IRSEM) – lui ayant permis de montrer « patte blanche » (p. 39). »

Extrait du compte rendu de Jeanne Teboul posté dans Ethnographiques.org

Lectures/Liens Sociaux
6 déc. 2017
« L'intérêt premier de l’ouvrage est de documenter diachroniquement la nature des actions civilo-militaires. L’imagerie du « soldat de la paix » s’adonnant à des opérations humanitaires ou facilitant la reconstruction du pays aux côtés des organisations internationales et des ONG est ici fortement battue en brèche. Loin d’être une mission humanitaire des armées, les ACM ont des objectifs économiques et stratégiques, dont la définition donne lieu à un conflit entre les forces spéciales et l’armée de terre. Les premières, selon une vision « extensive » et « politique » (p. 18), estimaient que les armées en situation de post-confit devaient faciliter la transition et permettre aux intérêts français de prendre position dans la perspective de la reconstruction du pays ou de la région. Les expérimentations en Bosnie-Herzégovine illustrent ainsi une volonté de captation tous azimuts du marché de la rénovation, perçue comme un juste retour sur l’investissement humain et matériel de l’intervention militaire. L’armée de terre, dénonçant une dérive mercantiliste, a cherché dans un second temps à reprendre en main les ACM et a développé une vision « restrictive » et « militaro-centrée » (p. 19), fondée prioritairement sur le soutien à la force militaire afin de permettre son acceptation dans son environnement stratégique.»

Extrait du compte rendu de Maxime Launay posté sur Lectures/Liens sociaux
- Lectures/Liens Sociaux



Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Quaderni, n° 74/hiver 2010-2011
Récit et information télévisée