La fête-spectacle



La fête-spectacle

Théâtre et rite au Népal



:: Résumé    :: Sommaire    :: Critiques    :: Détails


« Gérard Toffin a écrit un livre aussi enchanteur (et très bien illustré) que l'est la fête d’Indra Jatra elle-même. Il a amplement démontré que le spectacle théâtral n’en est pas un aspect accessoire, mais au contraire constitutif et absolument indispensable. Il montre aussi que le théâtre moderne, dans le contexte du sous-continent indien (comme c’était le cas dans la Grèce antique), tire ses origines de la représentation religieuse (sans pourtant s’interroger sur la manière dont Bollywood peut avoir transposé cette tradition dans un autre registre). Gérard Toffin montre enfin comment la tradition durkheimienne (avec laquelle il ne semble pourtant pas avoir beaucoup d’affinités) peut être enrichie et approfondie.»
- Gradhiva

« En plaçant au centre de l'univers népalais la fonction royale sacrificielle, Gérard Toffin se démarque du courant structuraliste « pour qui ce n’est pas la religion qui est au fondement de la société ou de la culture, mais l’échange entre groupes sociaux et les opérations mentales » (id.). L’autre notion de base qu’il a su mettre en valeur avec brio est celle de la fonction spectaculaire : la « fête-spectacle » et l’ambiguïté de ses célébrations porteuses d’illusions et de risques. »


Extrait du compte rendu de Hélène Bouvier paru dans L’Homme, 201/2012, § 19-20.
- L'Homme, revue française d'anthropologie

9782735113132


Autres titres dans...

les domaines :


autre suggestion :

Product image
Geneviève Calame-Griaule
Cahiers de littérature orale, n° 39-40, 1996
Autres mondes. Les vingt ans de CLO