Célébrer le pouvoir



Célébrer le pouvoir

Dasai, une fête royale au Népal

Édité par Gisèle Krauskopff, Marie Lecomte-Tilouine


:: Résumé    :: Détails


Par son aspect sanglant, son déploiement exubérant de rituels et son usage politique, Dasai, la fête nationale du Népal, est une mise en scène particulièrement frappante du pouvoir. Quand débute Dasai, le monde est vide, le temps est arrêté. À l'issue des dix jours de cérémonies, toute la société renaît autour du roi, de son chapelain et de la déesse. Des danses, des chants, des festins et des beuveries célèbrent alors ce renouveau. La fête commémore la déesse et son triomphe sur les forces démoniaques. Ce drame cosmique sert de trame aux représentations de la souveraineté. La reconsécration du roi, qui clôt chaque année la cérémonie, révèle une conception contractuelle de l'autorité royale. Les conflits latents de la société hindoue, entre classe royale et sacerdotale, entre le roi des rois et ses vassaux, s'y expriment également. Ce recueil de textes offre une approche contextuelle et comparée des variantes de ce culte officiel, qui est seule à même d'en dévoiler le sens général.

Titre Célébrer le pouvoir
Sous-titre Dasai, une fête royale au Népal
Édition Première édition
Édité par Gisèle Krauskopff, Marie Lecomte-Tilouine
ISSN 12579947
Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris
Co-éditeur CNRS éditions
Public visé 06 Professionnel et académique
Date de première publication du titre 1996
Support Livre broché
Nb de pages 368 p.
ISBN-10 2-7351-0701-9
ISBN-13 978-2-7351-0701-8
GTIN13 (EAN13) 9782735107018
Référence 006267-02
Année de publication 1996
Nombre de pages de contenu principal 368
Poids 590 gr
Prix 37,35 €
 
006267-02


Agenda

Exposition : Salope ! Et autres noms d'oiselles
25-29 septembre 2017

Journée anniversaire internationale
25-29 septembre 2017 9h-17h

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Nicole-Claude Mathieu
Une maison sans fille est une maison morte
La personne et le genre en sociétés matrilinéaires et/ou uxorilocales