Cahiers de littérature orale, n° 11, 1982



Cahiers de littérature orale, n° 11, 1982

Conteurs



:: Résumé    :: Détails


Dans les études consacrées à la littérature orale, le conte occupe une place privilégiée, que son domaine englobe des sociétés traditionnelles où ce genre, encore bien vivant, constitue l'un des ressorts importants de la vie culturelle, ou qu'il s'intéresse à la société occidental où il n'apparaît plus que comme une rare survivance. Mais la plupart des chercheurs ont tendance à se laisser fasciner par l'objet et à oublier l'agent. C'est à une date récente que l'on a commencé chez nous à replacer le texte dans son contexte, à considérer le conte comme une réalité sociale et une manifestation de l'oralité, et donc à le traiter non plus comme un texte abstrait et désincarné dont seul le contenu, et parfois la forme linguistique, seraient dignes d'attention, mais comme émanant d'une personne vivante parlant à d'autres personnes vivantes, comme un moment de l'oralité unique, fugitif et toujours recommencé. Au sommaire : J. Koubi, "Parole de Toradja. Mal dire, invoquer ou conter" ; L. Sorin-Barreteau, "Gestes narratifs et langage gestuel chez les Mofu-Gudur (Nord-Cameroun)" ; V. Görög, "Qui conte en France aujourd'hui ? Les nouveaux conteurs" ; J. Markale, "Généalogie du conteur" ; P. Roulon et R. Doko, "Un pays de conteurs" ; J. Dournes, "Scènes et récits de vie - avec des conteurs indochinois" ; "Galerie de portraits".

Titre Cahiers de littérature orale, n° 11, 1982
Sous-titre Conteurs
Auteur Auteurs divers
ISSN 0396891X
Co-éditeur Publications de l'INALCO
Date de première publication du titre 1983
Support Livre broché
Nb de pages 208 p.
Référence 3052
Année de publication 1983
Nombre de pages de contenu principal 208
 
3052