Adam et l'astragale



Adam et l'astragale

Essais d'anthropologie et d'histoire sur les limites de l'humain

Préface de Jean-Claude Schmitt
Édité par Gil Bartholeyns, Pierre-Olivier Dittmar, Thomas Golsenne, Misgav Har-Peled, Vincent Jolivet


:: Résumé    :: Sommaire    :: Critiques    :: Détails


Adam et l'astragale, deux faces d'une même question : celle de l'homme et de son humanité.

Un homme, dans la tradition occidentale, c’est d’évidence un fils d’Adam, qui fut créé de toutes pièces et d’un seul coup par Dieu, à son image. L’homme y est animé de raison, pour se distinguer de l’animal, mortel pour se distinguer des anges. Autant de définitions créationnistes de l’origine de l’homme : celui-ci existe d’emblée et sa nature le sépare radicalement de son environnement.

L’astragale, c’est ce petit os du pied présent chez tous les primates et chez l’homme. C’est parce que l’astragale humain forme un angle presque droit que l’homme peut se déplacer debout longtemps, libérer ses mains, développer son cerveau. Cet os minuscule, comme tant d’autres critères, incarne une vision plus continuiste de l’origine de l’homme : l’homme est ici un animal parmi d’autres. Ce n’est que par l’apprentissage d’une culture spécifique, par l’acquisition de certains comportements et valeurs, qu’il devient un humain.

Face à une vision simpliste de l’histoire de l’idée d’humanité, qui expliquerait en termes de progrès unilatéral le passage d’Adam à l’astragale, d’une vision religieuse à une vision matérialiste, ce livre révèle l’imbrication voire les tensions des deux modèles à travers les époques. Au lieu de définir l’être de l’humain en s’appuyant sur les seules références philosophiques ou dogmatiques, il interroge les discours et les pratiques qui ont déterminé et déterminent les limites de l’humain. Un tel questionnement demande une approche transversale, multidisciplinaire.

L’humanité mise à l’épreuve en tant que valeur communautaire, principe d’exclusion, modèle normatif de comportement, tel est le fil conducteur de ces essais d’histoire, de philosophie, d’anthropologie et d’éthologie. L’Occident médiéval est ici leur centre de gravité. Car c’est là qu’Adam, le chrétien, l’image de Dieu, qui nous semble si étranger, évidemment triomphe. Mais c’est aussi à cette époque que sont clairement posés un certain nombre de problèmes qui rendront possible la pensée de l’astragale.

Titre Adam et l'astragale
Sous-titre Essais d'anthropologie et d'histoire sur les limites de l'humain
Préface de Jean-Claude Schmitt
CLIL classifications thématiques 2021 Sciences humaines générales
Date de première publication du titre 15 mai 2009
Avec Index ; Bibliographie
 
Support Livre broché
Nb de pages X - 390 p. Index . Bibliographie .
ISBN-10 2-7351-1218-7
ISBN-13 978-2-7351-1218-0
GTIN13 (EAN13) 9782735112180
Référence
Date de publication du format 15 mai 2009
Nombre de pages de contenu principal 390
Pages chiffres romains 10
Format 15 x 23 x 2 cm
Prix 27,00
 
Support PDF
Nb de pages 390 p. Index . Bibliographie .
Details de produit PDF
ISBN-10 2-7351-1568-2
ISBN-13 978-2-7351-1568-6
GTIN13 (EAN13) 9782735115686
Date de publication du format 04 février 2014
Contenu du produit Text (eye-readable)
Protection technique e-livre Aucun
Nombre de pages de contenu principal 390
Prix 18,99
 


Autres titres dans...

les domaines :


autre suggestion :

Product image
Maurice Aymard, Marzio A. Romani
La cour comme institution économique
12e Congrès international d'histoire économique, Séville-Madrid, 24-28 aoét 1998