Aller au contenu
Le Corps en exil

Le Corps en exil

Walter Benjamin, penser le corps

La philosophie du langage, l’esthétique et la philosophie de l’histoire de Walter Benjamin ont fait l’objet de travaux conséquents, qui ont assuré la reconnaissance et balisé l’interprétation de textes essentiels. La pensée anthropologique, en revanche, reste un champ insuffisamment exploré, bien que central dans l’œuvre de Benjamin. Elle trouve sa source dans une réflexion approfondie sur la question du corps, qui captive le philosophe du milieu des années 1910 jusqu’à la fin de sa vie et ouvre des perspectives inédites sur la théorie de la connaissance, l’éthique et la théorie politique.

Ce livre tisse ensemble les différents fils qui constituent cette pensée du corps et relève l’ampleur des enjeux que ce questionnement soulève. Les textes de Benjamin rendent remarquablement compte du défi que doit relever la philosophie européenne à l’aube du XXe siècle : prendre en considération le caractère corporel de l’expérience et, ce faisant, l’historicité de la connaissance, la relation constitutive à l’altérité, l’expérience de la vulnérabilité, l’engagement matériel et affectif dans le monde social.

Suivre l’évolution du questionnement sur le corps met en lumière la cohésion de l’œuvre de Benjamin, tout en en éclairant la position singulière qu’elle occupe au sein de son contexte théorique d’émergence. Si la réflexion de Benjamin sur la corporéité ouvre des perspectives sur le paysage philosophique de l’Europe du tournant du siècle, elle entre aussi en résonance avec des questionnements qui animent la philosophie contemporaine.

À paraître

    Sommaire

    Remerciements 11

    Introduction 13

    Première partie

    « Ce que peut le corps » –

    Critique de la subjectivité et pensée du corps

    i. Situer l'humain – Genèse d'une pensée du corps 27

  • Après Kant – Le « médium » de l'expérience 28
  • La philosophie incarnée – Vérité et histoire 45
  • La magie du langage – Volatilisation du sens et matérialisation du mot 59
  • ii. Intime étrangeté – Identité et corporéité 79

  • « Körper » et « Leib » – Une autre phénoménologie du corps 80
  • Petite histoire du corps – Assujettissement et refoulement 89
  • Repenser le problème psychophysique – Les deux corps de l'individu 106
  • Deuxième partie

    Phusis, Geschöpf, Kreatur –

    La « nature dans l'humain », dialectique de la vulnérabilité

    iii. Phusis – Le corps en disgrâce 127

  • La « théocratie terrestre » – Hybridations néfastes 128
  • La « simple vie » – Généalogie d'un mythe 133
  • Le corps du droit – Apories de l'« anarchisme théocratique » 140
  •  
  • iv. Figuration et défiguration du corps – La critique à l'oeuvre 155

  • Tragédie et comédie – Premiers pas hors du « mythe » 157
  • Noli me tangere – Odile ou le corps transfiguré 164
  • Vanitas vanitatum – L'emblème ou le corps défiguré 182
  • v. Les métamorphoses de la créature – La nature rendue à l’histoire 195

  • Grandeur et misère de la créature – Mirage de la souveraineté 196
  • Corps étranger – Du foyer à l’exil, tracé d’une émancipation 204
  • L’utopie, à « l’envers du néant » – Possibilité d’une rédemption profane 217
  • Troisième partie

    Corps collectifs – Politique et histoire à l’ère des masses

    vi. « Espace charnel » – Obsolescence de l’individu, genèse du collectif 237

  • La foule – Communauté d’expériences 239
  • La « présence d’esprit charnelle » – Miraculeuse mimésis 247
  • « Ivresse de la métamorphose » – Figures de l’utopie par-delà l’homme nouveau 258
  • La masse : corps excentrique, chair sans ego 266
  • vii. Corps objet, corps sujet – Dialectique de l’aliénation 297

  • Réification : L’être humain à l’ère de sa reproductibilité technique 299
  • Entfremdung | Verfremdung – Tactiques de l’esthétique 312
  • Hantise et délivrance – Vers l’histoire, et sa fin 328
  • Conclusion 347

    Fragments sur le corps 359

  • Bibliographie 371
    La philosophie du langage, l'esthétique et la philosophie de l'histoire de Walter Benjamin ont fait l'objet de travaux conséquents, qui ont assuré la reconnaissance et balisé l'interprétation de textes essentiels. La pensée anthropologique, en revanche, reste un champ insuffisamment exploré, bien que central dans l'œuvre de Benjamin.
  • Titre
    Le Corps en exil
  • Sous-titre
    Walter Benjamin, penser le corps
  • Édition
    Première édition
  • Auteur(s)
    Léa Barbisan
  • Collection
    Bibliothèque allemande
  • ISSN
    21054584
  • Éditeur
    Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris
  • Éditeur original
    Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris
  • BISAC Classifications thématiques
    PHI000000
  • BIC Classifications thématiques
    J
  • Public visé
    Sans restriction
  • CLIL (Version 2013)
    3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
  • Classification thématique Thema
    QD Philosophie, J Société et sciences sociales
  • Date de première publication du titre
    16/11/2020
  • Support
    Livre numérique
  • ISBN-10
    2-7351-2690-0
  • ISBN-13
    978-2-7351-2690-3
  • GTIN13 (EAN13)
    9782735126903
  • Date de publication
    16/11/2020
  • Contenu du produit
    Texte (lisible par l’homme)
  • Nombre de pages de contenu principal
    380
  • Prix
    17.50 €