La nouvelle archéologie ultramarine
Jeudi 12 septembre 2019 - 18-20h, Forum de la Bibliothèque-laboratoire FMSH | 54 boulevard Raspail Paris 6e

•••

L'archéologie des territoires français d’Amérique s’est construite tardivement et reste encore peu connue alors que les résultats qu’elle apporte depuis une quinzaine d’années à la communauté scientifique sont déterminants pour la compréhension de l’histoire de cette région du monde. Ces résultats dessinent pour les Petites Antilles une histoire inédite de leur peuplement avant la colonisation et des divers modes de vie qui s’y sont développées sur plusieurs millénaires. Ils retracent également les longs processus de la colonisation, ses modes d’habitation et d’urbanisation et montrent la puissance des vagues migratoires dont ces îles ont été le constant objet, et le métissage des cultures qui en a résulté.

Ces apports ont été rendu possible par le déploiement dans les années 1990 en outre-mer des institutions qui prévalaient alors seulement en métropole, le réseau professionnel des services régionaux de l’archéologie et ceux de l’archéologie préventive. La législation française sur l’archéologie préventive s’applique de plein droit sur les terres d’outre-mer et permet d’intervenir efficacement en amont de travaux d’aménagement et d'assurer une protection du patrimoine archéologique de ces terres.

Exposées lors de la rencontre, les recherches menées à Saint-Martin intéressent le peuplement précolombien (méso et néo-indien) de l’île tandis que celles menées en Martinique se rapportent à la période de colonisation (17e-19e siècles) et à son urbanisation.

En présence de :

| Dominique Bonnissent, Conservateur régional de l’archéologie de Guadeloupe, ministère de la Culture, membre permanent UMR 8096 - CNRS / Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne

| Nathalie Serrand
, Archéologue, chargée d'opération et de recherches INRAP, archéomalacologue, membre associé UMR 7209 CNRS / MNHN Paris

| Fabienne Ravoire, Ingénieure chargée de recherche à l'Inrap, chercheur UMR 6273 CNRS/Université de Caen Normandie (non confirmé par l’auteure)

| Emmanuel Barthélémy-Moizan, Délégué au directeur-adjoint scientifique et technique Antilles-Guyane, Inrap et Direction interrégionale Nouvelle Aquitaine et Outre-mer   

| Annie Bolle, Archéologue, ingénieure chargée de recherche à l'Inrap, chercheure associée UMR 7302 CESCM et EA 929 AIHP-Geode.

Modération :

| Damien Leroy, Conservateur du patrimoine, Sous-direction de l’archéologie, ministère de la Culture



Agenda

La nouvelle archéologie ultramarine
Jeudi 12 septembre 2019 - 18-20h

L'art rupestre et pariétal
Jeudi 26 septembre • 18h - 20h

Patrimoines mondialisés
Jeudi 23 mai 2019 de 18h à 20h

Parution de l'ouvrage en hommage à Serge Moscovici.
Grâce à la contribution de spécialistes de la psychologie sociale, de l'écologie politique, de l'anthropologie, de la sociologie, ce livre revêt un caractère transdisciplinaire et international. La part importante qui revient dans cette oeuvre à la vie de l'homme, aux épreuves qu'il a traversées dont témoigne son autobiographie. Cet ouvrage est aussi tourné vers l'avenir, poursuivant des analyses er réflexions allant dans le sens des préoccupations et des orientations de Serge Moscovici

 

Cycle Instantanés patrimoniaux 2019