Conseils aux auteurs

 

Comment nous soumettre


un projet de publication ?


Dans un premier temps, nous vous conseillons d'envoyer à l'attention d'Emmanuelle Corne (ecorne@msh-paris.fr) :
- Une présentation détaillée de votre projet (résumé, description du corpus, etc.)
- Un extrait de quelques pages de votre manuscrit (de préférence, l'introduction)
- La table des matières
- Une brève présentation de votre cursus.

Un avis de pertinence vous sera adressé dans le mois qui suit la réception de votre courrier.


Procédures d'expertise



Si vous avez reçu un avis de pertinence positif, nous vous invitons alors à nous adresser votre manuscrit complet sous la forme d'un fichier word (ou rtf). Si vous souhaitez nous remettre un exemplaire imprimé, nous vous demandons alors de nous envoyer une photocopie imprimée au recto uniquement et dont chaque page sera numérotée.
Votre texte sera soumis à une triple expertise :
- scientifique permettant de juger de l'originalité et de la rigueur du travail proposé, ainsi que de son intérêt pour l'une ou l'autre des collections
- éditoriale évaluant la qualité rédactionnelle et sa pertinence en termes de diffusion
- technique, enfin, pour estimer les spécificités et le budget de la production (frais de composition particuliers : cartes, illustrations, etc.).

Les experts scientifiques n'étant pas toujours disponibles, nous nécessitons un délai de 3 à 6 mois pour rendre un avis de publication définitif.


Forme de présentation du manuscrit



Si notre avis de publication est favorable, vous recevrez alors une proposition de contrat ainsi que les normes de présentation de votre texte.
Celles-ci peuvent légèrement varier en fonction des collections, mais elles sont généralement les suivantes :
 

 

Généralités

L'éditeur n'acceptera le manuscrit que si celui-ci est complet (texte, notes, bibliographie, courte bio/bibliographie des auteurs, introduction, préface/postface, liste, légendes et autorisations des illustrations/documents).
La sortie papier et le fichier numérique doivent êtres strictement identiques ;
- le texte doit être saisi sur Word (au format RTF ou « texte seul ») PC ou MAC. Supports acceptés : DVD, CD-R, clé USB ;
- les différents niveaux de titre doivent être indiqués clairement par des lettres ;
- en cas d'utilisation de caractères spéciaux ou de polices rares, les fournir comme fichier natif en les enregistrant sur votre support numérique.

 


Quelques règles de saisie

– Utiliser des feuilles de style pour structurer le texte. Elles doivent être identiques pour chacune des contributions de l'ouvrage ;
– chaque texte/contribution/chapitre d'ouvrage doit former un fichier. L'ensemble de ces fichiers doit être folioté de façon continue ;
– ne pas se servir des tabulations ;
– ne pas utiliser le gras ;
– harmoniser l'usage des cf. ou voir, in ou dans, id. ou du même, etc.
– accentuer les majuscules quand c'est nécessaire (État et non Etat) ;
– utiliser la touche de retour à la ligne uniquement en fin de paragraphe, et non à chaque ligne du texte ;
– ne pas couper manuellement les mots en fin de ligne. Le trait d'union ne doit servir que pour les mots composés ;
– ne pas confondre le zéro (0) et le o majuscule (O) ;
– ne pas confondre le un (1) et le l minuscule ;
– abréviation :
   - des nombres ordinaux : 1er, 2e, 3e, et non pas 1ère, 2me ou 3ème ; il convient de rappeler que 1o, 2o… sont les abréviations de primo, secondo le signe en exposant est un o et non pas un zero;
   - pour : madame Mme, mesdames Mmes ; mademoiselle Mlle, mesdemoiselles Mlles ; monsieur M. (et non Mr), messieurs MM.

 


Illustrations

Une liste des illustrations comportant le numéros d'ordre sera fournie avec le manuscrit.

Renvois dans le texte

Le renvoi au document d'illustration doit figurer dans le texte par exemple :
[…] par Sofonisba Anguissola (ill. 3) […]
et/ou :
[…] l'appelle dans ses Mémoires « le château enchanté » (H.-T. 32) […] ;

Reproduction des illustrations

– Les illustations doivent comporter : le numéro de figure qu'ils ont dans le manuscrit, un titre, la date de création, le nom de l'artiste, le lieu où se trouve l'original, la mention du propriétaire du copyright ;
– les figures (tableaux/graphiques, etc.) peuvent être incorporés « in-texte » si elles sont créées avec un tableur Excel (1 ligne de blanc avant et 1 ligne de blanc après). Ces figures (in-texte ou hors-texte) doivent avoir un titre de figure (corps 8, cap, double interligne) et une légende (corps 8, rom, double interligne). Si la figure est reproduite à partir d'une source, il est impératif d'indiquer celle-ci. S'ils sont scannés, vérifier que les graphiques/tableaux, etc., après réduction éventuelle au format d'impression, restent toujours lisibles.

Reproduction des photos

– Photos numériques : elles doivent être au format 160 x 240 mm, au format TIFF, avec une résolution de 300 DPI (Dots Per Inch, pixels par pouce), ce qui correspond à une trame de 150 PPP (nombre de points par pouce), minimum reproductible en impression Offset. Donc ne pas confondre Pixel et point. Important : les appareils de prise de vue enregistrent automatiquement les photos en haute définition, nous les transmettre dans ce format, car si vous les enregistrées en basse définition, pour des questions de commodités, les pixels détruits ne pourront plus être reconstitués ; 

Photos argentiques : fournir le négatif et/ou une photo papier de bonne qualité, le négatif étant toujours préférable à la photo papier.
En cas d'emprunt de document(s) à d'autres éditeurs, il vous appartient de demander les autorisations de reproduction et de préciser les sources. Pour les photos, fournir également le(s) autorisation(s) de reproduction ou les contacts nécessaires pour les demander.

 


Auteurs

Indiquer le nom et le prénom complets avec leurs capitales initiales et les accents, ainsi que l'institution de rattachement.

 

 

Structure de l'ouvrage

Si l'ouvrage comporte une hiérarchie de titres, il est recommandé de saisir ainsi les titres :

Parties
  Partie I
… (titre de la partie : corps 11, CAP, double interligne, centré sur une page).

Chapitre
  Chapitre 1
… (titre du chapitre : corps 11, initiale CAP puis petites CAP, double interligne, centré).

 


Titre de niveau (pas plus de quatre niveaux)

A. (1.) … (titre de premier niveau : corps 16, rom, double interligne, 1 ligne de blanc avant et 1 ligne de blanc après, centré).
B. (1.1.) … (titre de deuxième niveau : corps 16, ital, double interligne, 1 ligne de blanc avant et 1 ligne de blanc après, centré).
C. (1.1.1.) … (titre de troisième niveau : corps 14, rom, double interligne, 1 ligne de blanc avant et 1 ligne de blanc apres, centré).
D. (1.1.1.1.) … (titre de quatrième niveau : corps 14, ital, double interligne, 1 ligne de blanc avant et 1 ligne de blanc après, centré).

N.B. – Les titres de niveaux fonctionnent au minimum par deux.


Cette représentation sert uniquement à indiquer la structure des titres. Elle sera remplacée à la composition par les attributs typographiques correspondant à chacun des niveaux. Donc, il ne faut pas faire référence à cette hiérarchisation alphabétique (A, B etc.) dans le cours du texte.

 


Le texte et citations

 Texte
Le texte sera composé en Times New Roman, corps 12, double interligne, avec un alinéa automatique de 0,5 cm (pas de tabulation). Il sera présenté au format 210 mm x 297 mm, avec des marges de 30 mm.

 Citations
Si la citation fait plus de deux lignes, la faire sortir du texte. Elle sera en Times New Roman, en romains entre guillemets, corps 10, double interligne, avec un/des alinéa(s) de 0,5 cm, 1 ligne de blanc avant et 1 ligne de blanc après.
Pour une citation commençant par une majuscule : le point final est à l'intérieur des guillemets par exemple :
[…] lié à Érasme : « Il avait l'intention, […] agréable et bien frappée. » Le témoignage de […]
Toutes les citations, expressions en langue étrangère, y compris le latin et le grec doivent êtres traduites soit dans une note soit à la suite dans le texte.
Toute citation doit impérativement être accompagnée de la référence complète de la source dont elle est tirée (document imprimé ou archive).

Sigles

Il est impératif de développer le sigle à la première occurrence dans le texte, par exemple :
[…] des États de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (OTAN) et assimilés […]

 

 

 

Romain/italique

Le romain : Le texte courant est en romain.

L'italique : est réservé au soulignement : il ne faut donc pas en abuser si l'on veut garder au texte toute sa lisibilité.
Seront composés en italique (et non en gras ou mode souligné) :
– les mots ou groupes de mots que l'on souhaite faire ressortir dans le texte ;
– les titres d'ouvrages, de journaux, d'œuvres d'art, les noms de bateaux (avec des traits d'union, exemple : la Belle-Hélène) ou d'avions ;
– Les mots du dictionnaire (ex. : le mot travail vient du latin tripalium, instrument de torture) ;
– Les expressions et mots étrangers.
N.B. Veiller à ce que les signes de ponctuation suivant les italiques soient saisis en romain.

 

 

 

Capitales (cap)

Ne pas abuser des capitales.
Ne saisir en capitales (majuscules) seulement :
– les initiales des noms propres;
– les sigles ;
– en début de phrase ;
– après un point d'interrogation, d'exclamation ou de suspension, mais seulement lorsqu'ils terminent une phrase, et non quand ils ne servent qu'à en détacher les éléments successifs ;
– après un deux point, lorsqu'il annonce une citation en style direct (mais non quand il précède une explication ou un énumération) ;
– les ans du calendrier républicain, les millénaires ;
– les divisions principales d'un ouvrage – actes (de théâtre), psaumes, chants (poésie), discours, documents d'archives, livres, parties, titres, tomes.

 

 

Petites capitales (p. cap.)

On mettra en petites capitales :
– Les siècles : XVIIIe siècle
– Les divisions secondaires d'un ouvrage – chapitres, épîtres, odes, sonnets, scènes (de théâtre), pages de préface, avant-propos et d'introduction – par exemple :
Voir le chap. VII : le sujet ébauché dans la préface, p. III y est développé.
– Les noms d’auteur dans les bibliographies (CAP initiale, puis PETITE CAP) : COUVREUR, Gérard…

 

 

L’espace

L’espace insécable : en dehors des chiffres et des abrévations, l’espace insécable s’emploie avant un mot dont on souhaite qu’il ne soit pas rejeté isolément en début de ligne.
Il est par exemple inesthétique de séparer en fin de ligne les mots suivants : Louis / XIV ;  J.-J. / Rousseau ; 14 / juillet / 1789
Pour avoir l’espace insécable : Word DOS : ; Word Macintosh : ; Word Windows : .

 

 

 

Appel de notes et notes de bas de page

Appel de notes de bas de page

– Dans un texte français, l’appel de note est tout de suite collé au mot ou groupe de mot au(x)quel(s) il fait référence, par exemple :
« … peuvent émerger3. » ou : « … et pour y suppléer4 ! »
– Dans un texte anglais, l’appel de note est après la ponctuation :
Exemple : … as British landowners (Colley 1992; Cannadine 1994).23 ou "simply as a labour […] of who’s who."17 Batman described…

Notes de bas de page

Les composer en employant les fonctions d’insertion et d’édition de notes du traitement de texte Word, l’appel de note étant en exposant dans le texte. Les notes seront en corps 8, double interligne, alinéa de 0,3 cm. Elles ne sont pas des renvois bibliographiques, lesquels sont à placer directement dans le texte (voir plus loin).
Elles devront se présenter ainsi :

1. On pourrait faire une analyse comparable de l’ouvrage de Mouloud Mammeri, et de bien d’autres textes forts abusivement axés d’« ethnographiques ».

 

 

La bibliographie

 

Ce qu’il faut obligatoirement pour une bibliographie : le prénom (il est souhaitable de mentionner le prénom de l’auteur au long), le nom de l’auteur, le titre de l’ouvrage, la ville d’édition, l’éditeur, l’année d’édition (les institutions éditrices comme PUF ou Éditions de la MSH sont à écrire au long : Presses universitaires de France, Éditions de la Maison des sciences de l’homme). Tout cela doit être correctement orthographié et dûment vérifié. Cela peut paraître une évidence, mais l’expérience montre que les erreurs et les approximations sont courantes en la matière.
Pour alléger les notes, nous donnerons la préférence au système auteur-date. Dans le cours du texte, la référence entre parenthèses ne mentionnera que le nom de l’auteur et la date de publication (assortie de a, b, c, etc., s’il y a plusieurs publications la même année pour un même auteur) et la page s’il y a lieu (précédée d’un « : ») ; par exemple (Lévi-Strauss, 1962b), (Godelier, 1982 : 347). Si un ouvrage a plusieurs auteurs, par exemple (Chroust, Hantsch, Scherf, 1931 : 291) et s'il y a plusieurs ouvrages à citer, ils seront séparés par un point virgule (Chroust, Hantsch, Scherf, 1931 : 291; Peschken, Wiesinger, 2001).

La bibliographie, à la fin de l’ouvrage ou de la contribution, est alors une liste des références citées, composée par ordre alphabétique des auteurs et pour chaque auteur par ordre chronologique de ses publications :

Ouvrages
NOM DE L’AUTEUR, Prénom, année. titre et sous-titre. Ville, éditeur.
GODELIER, Maurice, 1982. La production des grands hommes. Paris, Fayard.
LEVI-STRAUSS, Claude, 1962a. La pensée sauvage. Paris, Plon.
– 1962b. Le totémisme aujourd’hui. Paris, Presses universitaires de France.

S’il y a plusieurs auteurs, ils sont séparés par un « ; » et au-delà de trois, ne citer que le premier suivi de la mention et al. Si un ouvrage est publié « sous la direction de » (editor en anglais) le mentionner entre parenthèses.
FROMENT, Alain et al. (dir.),1996. Bien manger et bien vivre : anthropologie alimentaire et développement en Afrique tropicale : du biologique au social. Paris, L’Harmatan.

Si l’ouvrage consulté est une réédition d’un ouvrage ancien, citer la date de la première édition entre crochets.
EVANS PRITCHARD, Edward, 1968 [1940]. Les Nuers, traduit de l’anglais par L. Evrard, préface de L. Dumont. Paris, Gallimard.

Pour un ouvrage traduit et/ou édité et/ou annoté par
MAGALOTTI, Lorenzo, 1933. Viaje de Cosme de Medicis por España y Portugal (1668-1669), édité et annoté par A. Sánchez Rivero et A. Mariutti de Sánchez Rivero. Madrid, Sucesores de Rivadeneyra.

Référence bibliographique provenant d’un tome ou d’un volume 
VAYRAC, Jean de, 1719. État présent de l’Espagne, où l’on voit une géographie historique du pays […]. Amsterdam, Steenhouwer et Uytwerf, t. II, vol. 1.

Actes de colloque, exposition, etc.
LEBRUN, François, 2005. « Les derniers jours de Louis XIV narrés par Saint-Simon », in R. Bertrand, A. Carol et J.-N. Pelen (dir.), Les narrations de la mort, actes de colloque (Aix-en-Provence du 20, 21 et 22 novembre 2003). Aix-en-Provence, Publications de l’université de Provence.

Langue étrangère
Pour les textes en langue étrangère, respecter les règles de présentation propres à ces langues. Pour l’anglais, par exemple : majuscules à tous les mots du titre à l’exception des articles, prépositions et/ou conjonctions.
BESMER, Fremont E., 1983. Horses, Musicians and Gods: The Hausa Cult of Possession Trance. South Hadley (Mass.), Bergin & Gamey.

Articles de revues
NOM DE L’AUTEUR, Prénom, année. « titre de l’article », titre de la revue (éventuellement ville de publication), série, volume, numéro : pages-pages.
COUVREUR, Gérard, 1986. « L’évolution récente de la population du Haut Atlas central (1960-1982) », Revue de géographie du Maroc (Rabat), nouvelle série, vol. 10, n° 1-2 : 63-75.

Participation à un ouvrage collectif
NOM DE L’AUTEUR, Prénom, année. « Titre de la contribution », in initiale du prénom (en cap) de l’auteur, Nom de l’auteur, (dir.), titre de l’ouvrage. ville, éditeur : pages-pages.
MENGET, Patrick, 1979. « Temps de naître, temps d’être : la couvade », in M. Izard et P. Smith (dir.), La fonction symbolique. Paris, Gallimard : 245-264.

Pour un ouvrage sous la direction de…, comportant également des tomes/volumes sous la dir. 
ASTON, Trevor Henry (dir.), 1994. The History of the University of Oxford, vol. 8 : The Twentieth Century, B. Harrison (dir. vol.). Oxford, Claredon Press.


Thèses et documents non publiés
Pas d’italique au titre.
AHMED, Ab Chanfi, 1996. Religion et politique aux Comores, thèse de doctorat nouveau régime. Paris, École des hautes études en sciences sociales.
Ou :
HARMON., Stephen A., 1988. The Expansion of Islam among the Bambara under French Rules: 1890-1940, PhD thesis. Los Angeles, University of California.

 

Document numérique
– Citation d’un site internet ou d’un document numérisé figurant sur un site internet, mettre à la suite des références bibliographiques : document en ligne, la date de consultation le jour-mois-année (les sites peuvent changer rapidement : mise à jour du contenu et de la présentation de la page), l’adresse du site ou l’on peut consulter le document.
NOM DE L’AUTEUR, Prénom, année. Références bibliographiques, document en ligne, consulté le (date) : adresse internet
ROUGET, Gilbert, 1961. « Un chromatisme africain », L’Homme. Vol. 1, n° 3 : 32-46, document en ligne, consulté le 21-11-2009 : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/hom_0439-4216_1961_num_1_3_366411?_Prescripts_Search_isPortletOuvrage=false
Important : l'adresse du site doit être scrupuleusement reproduite, comme pour les publications papier, les seules indications utilisables sont celles figurant sur le site ou sur la page elle-même ; tout ajout doit figurer entre crochets.

 Les références à un CD-Rom ou DVD-Rom ne se distinguent des références à une publication papier que par la mention, obligatoire, du type de support (ex. : CD-Rom) après le titre de la publication.

 

Si pour des raisons « strictement incontournables », et après un accord avec le secrétaire d’édition, il devait y avoir une bibliographie en note, nous vous fournirons le protocole en usage.

Les références d’archives resteront en notes de bas de page.


Index

Si votre ouvrage doit comporter un index, fournir la liste des mots clés de façon qu’il puisse être balisé après la préparation de copie et la relecture de manuscrit.

Tout cela constitue le protocole demandé par les Éditions de la Maison des sciences de l’homme.
Nous vous remercions de bien vouloir nous aider à travailler sur ces normes par votre collaboration.
Si ces critères ne devaient pas être respectés, le manuscrit ou l’article incriminé serait retournés à leur auteur.
Un manuscrit, en règle générale ne doit pas excéder 800 000 signes.


Pour toute demande de renseignement, ou aide, vous pouvez contacter le service des Éditions de la Fondation Maison des sciences de l’homme au :


+33 1-49-54-(20-47 ou 21-94)
ou
http://www.editions-msh.fr/contacts/



Actualité

15 novembre 2016
Prix R. Cornevin de l'Académie des sciences d'outre-mer

Jean-Pierre Dozon est le lauréat 2016 du Prix d'histoire sur l'Afrique au sud du Sahara décerné par de l'Académie des sciences d'outre-mer.

Le Prix Robert Cornevin lui sera remis le 9 décembre à 15 heures dans les locaux de l'Académie.

 

Afrique en présences met en avant les étapes de la modernité, que l'auteur date du XVe siècle, révise la colonisation, période de « réinvention » des traditions, et montre les potentialités d'une modernité africaine que pourrait incarner un panafricanisme renouvelé.

• Jean-Pierre Dozon, anthropologue, est directeur de recherche émérite à l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et directeur d'études à l’EHESS. Il a travaillé principalement en Afrique de l’Ouest, sur des questions de développement, de santé (notamment sur le sida), sur les problèmes ethniques, sur les entremêlements du politique et du religieux, ainsi que sur les relations franco-africaines et sino-africaines. Il a été de 1994 à 2004 directeur du Centre d’Etudes Africaines (EHESS/CNRS). Il est actuellement Directeur scientifique de la FMSH

Robert Cornevin et l’Afrique
Historien et administrateur en Afrique noire, Robert Cornevin a publié en 1956 Histoire de l'Afrique des origines jusqu'à nos jours, sans équivalent ni précédent, à l’époque. Il a également crée en la revue trimestrielle Afrique contemporaine dont il sera le rédacteur en chef jusqu’en 1985.

 

****************************************

Archives actualités

Revue de presse

Archives revues de presse